Quelle somme d’argent faut-il pour ouvrir un compte bancaire ?

compte bancaire

Publié le : 19 décembre 20236 mins de lecture

Pour ouvrir un compte bancaire, dans une grande partie des cas, il est tout de même obligatoire d’effectuer un premier dépôt sur le compte pour valider son ouverture. Quelle est la somme habituellement demandée par les banques, et quels sont les autres frais à prendre en compte pour déterminer le montant nécessaire à la possession d’un compte bancaire ?

Les exigences minimales de dépôt fixées par les banques

Qu’il s’agisse d’un compte courant ou d’un compte épargne, l’ouverture d’un compte nécessite, la plupart du temps, de procéder à un virement pour éviter que le solde ne soit négatif. Les banques ont des exigences différentes en ce qui concerne la somme exacte à mettre sur le nouveau compte lors de son ouverture. Ce montant dépend aussi du prestige du compte et des services associés. Par exemple, ouvrir un compte d’épargne à son enfant va en principe de pair avec un versement d’une dizaine d’euros. Pour obtenir un compte courant, les banque sollicitent plutôt un versement allant de 50 à 100 euros. Les avantages qui accompagnent le choix de compte influencent ce montant. La banque s’assure ainsi de la capacité du client à produire de l’argent rapidement et sans effort.

Il faut cependant savoir que les banques en ligne proposent beaucoup plus facilement des ouvertures de compte sans avoir à effectuer de versement. Mieux, elles offrent, à la place ou en complément, une prime d’ouverture de compte qui peut atteindre plusieurs dizaines d’euros selon les services choisis. Comme l’indique la page banque-courtois.fr, il est tout à fait possible de bénéficier d’un compte en ligne gratuit, sans frais initial. C’est une solution attractive pour les professionnels qui se lancent à leur compte et n’ont pas encore de trésorerie, ou pour les jeunes qui intègrent progressivement la vie active et disposent d’un budget serré.

En général, si les comptes courants n’ont pas besoin d’un premier versement pour être mis en service car ils vont servir à de nombreuses transactions, les comptes d’épargne sont plus souvent soumis au dépôt d’une certaine somme. Celle-ci peut être retirée après l’ouverture du compte, moyennant des délais fixés par les organismes bancaires. Les primes versées à l’ouverture du compte peuvent être utilisées, mais elles seront restituées à la banque si le compte est fermé trop tôt, en général avant douze mois.

D’autres frais et coûts à considérer lors de l’ouverture d’un compte

Vous choisissez d’ouvrir un compte bancaire sans déposer d’argent dessus ? N’oubliez pas que d’autres frais peuvent s’appliquer, et que, s’ils sont prélevés sur votre compte, vous pourriez vous retrouver à découvert en l’absence d’un fonds de base. L’idéal est de bien vous renseigner avant de signer le contrat et de vous faire expliciter absolument tous les coûts inhérents à votre compte. Selon les banques, ces frais peuvent inclure la gestion de vos transactions, l’abonnement à des services, l’autorisation de découvert, la validation des virements et des retraits dans d’autres distributeurs. En s’accumulant, ces frais atteignent parfois une somme considérable de plusieurs centaines d’euros par an.

Si vous devenez client dans une nouvelle banque, vous pouvez négocier l’effacement des frais de dossier, ou de la première échéance de paiement relative à la tenue de compte. Certaines banques en ligne ne vous facturent aucun frais à condition que vous fassiez de l’agence votre banque principale, ou que vous effectuiez un nombre minimum de paiements par carte dans le mois. Les clients de longue date peuvent aussi négocier des conditions plus avantageuses. Faites valoir vos autres contrats d’assurance ou de téléphonie dans la même entreprise pour profiter d’un tarif promotionnel lors de l’ouverture du compte bancaire.

La meilleure façon de limiter les coûts supplémentaires est de vous assurer que votre compte dispose toujours d’un solde suffisant par rapport aux dépenses faites. Pour ce faire, gardez un œil sur vos relevés, utilisez une application pour établir un budget et réagissez rapidement au moindre soupçon de fraude. Vous pouvez activer les notifications de votre application bancaire ou l’envoi de SMS lorsqu’une connexion a lieu depuis un appareil non autorisé.

Choisir le bon type de compte

Pour optimiser le coût de votre compte bancaire, choisissez le type qui correspond le mieux à votre usage. Différentes options sont proposées dans les contrats, dont certaines pourraient vous servir tandis que d’autres s’avèreraient représenter un coût inutile. Imaginons que vous réalisiez régulièrement des virements depuis votre compte vers l’étranger. Ces opérations coûteuses peuvent devenir moins onéreuses si votre contrat comprend un forfait particulier pour les virements vers d’autres pays. Autre cas : votre compte ne vous sert qu’à recevoir et transférer de l’argent, et vous n’utilisez pas de carte bancaire s’y rattachant. Pourquoi payer un produit dont vous n’avez pas l’utilité, alors qu’il existe des comptes qui répondent mieux à vos besoins, sans carte affectée ?

Vous vous interrogez sur la pertinence d’obtenir une autorisation de découvert avant d’ouvrir un compte bancaire ? Ce service est souvent payant, et occasionne des frais dès que vous vous retrouvez dans le négatif. C’est donc à vous de déterminer si vous aurez toujours assez de fonds sur votre compte pour éviter des agios conséquents, ou si vous préférez jouer la sécurité en optant pour un découvert à la hauteur de vos moyens.

Étudiant, jeune professionnel, auto-entrepreneur, retraité ou parent de famille nombreuse : une offre existe certainement pour vous ! Les comptes aux conditions spécifiques s’accompagnent de tarifs compétitifs dès lors que vous correspondez au profil visé. Cela ne doit pas vous empêcher de lire les conditions du contrat dans le détail afin de vérifier que vous ne payerez pas de services supplémentaires ou de frais cachés.

Plan du site