Prêt entre particuliers : comment ça fonctionne ?

Prêt entre particuliers

De plus en plus populaire en France, le prêt entre particuliers répond à un besoin d’ordre social, mais il comporte des avantages appréciables, tant pour le prêteur que pour l’emprunteur.

Le crédit entre particuliers, une option qui pourrait vous convenir

Il s’agit d’une entente de crédit effectuée entre des personnes physiques, sans passer par un institut bancaire ou un centre de crédit. Cette demande de prêt se présente sous deux formes : le crédit dit « de gré à gré » (entre deux parties) et le crédit « social » ou « communautaire », lorsque plusieurs personnes s’allient pour prêter un montant à un individu. Les modalités de remboursement d’un prêt entre particuliers ne peuvent aller au-delà des taux d’usure en vigueur et il est essentiel de préciser celles-ci par écrit, sous forme d’un contrat. Pour plus d’information sur la question, vous pouvez consulter le site www.crf-groupe.com.

Avec ou sans reconnaissance de dette

En absence d’un contrat signé entre les parties, une reconnaissance de dette signée par l’emprunteur est obligatoire, si le montant prêté dépasse le plafond de 1 500 €. Il s’avère important de mentionner qu’il s’agit d’un prêt personnel remboursable, d’en préciser le montant (en lettres et en chiffres), les modalités de remboursement, la date fixée pour son échéance ainsi que le taux d’intérêt, le cas échéant. Si la somme prêtée excède 760 €, l’emprunteur doit obligatoirement déclarer cette somme au fisc, sur le formulaire 2062 qu’il joindra à sa déclaration de revenus. Dans le cas d’une demande de crédit (jusqu’à 75 000 euros), non destiné à la construction ou à l’achat d’un bien immobilier, il est question d’un « prêt à la consommation« .

Pourquoi opter pour le crédit entre particuliers ?

Le recours à ce type de prêt constitue une alternative intéressante pour un emprunteur qui ne peut effectuer une demande de crédit auprès d’une institution bancaire ; surtout s’il est « fiché » à la Banque de France (FICP) ou au Fichier central des chèques (FCC). Tout comme pour celui dont la situation professionnelle est instable. Cette option peut aussi permettre à un prêteur de rentabiliser son prêt avec les intérêts. Pour l’emprunteur, c’est une alternative valable pour profiter d’un taux de prêt plus compétitif, si on le compare à ceux des banques et des établissements de crédit.

Où s’adresser pour trouver ce type de crédit ?

Le premier recours de l’emprunteur est généralement son entourage immédiat (famille, amis, collègues). Par contre, quand personne dans ce réseau ne peut lui prêter d’argent, il a la possibilité de se tourner vers les plateformes de prêt sur Internet. Certaines disposent d’un simulateur que l’on peut utiliser sans frais en ligne, avant d’effectuer une demande de crédit.